Un-co2-managerial-peut-polluer-latmosphere-de-lentreprise

Les entreprises, qui surfent sur le thème du développement durable, gagneraient à pratiquer une forme " d'écologie humaine " afin de réconcilier image extérieure et réalité interne. Florence Lautrédou, se demande d'abord en quoi l écologie et le développement durable, dont les entreprises brandissent souvent le flambeau à l'extérieur pour embellir leur image, font-ils vraiment sens pour le manager. Par analogie, elle évoque une sorte de " CO2 " managérial - négativité, comportements douteux, etc...- qui empoisonne et intoxique l'atmosphère de l'entreprise et dont il faut identifier les sources pour mieux les juguler. Poursuivant l'image de l'entreprise comme organisme vivant, elle pointe aussi le doigt sur le fait qu'il est plus important de développer et faire fructifier les ressources internes que de systématiquement les chercher à l'extérieur. Une approche " durable " plutôt que jetable de la gestion des talents que défend aussi Elena Fourès, dans une chronique publiée par " management ". Ces décalages entre image projetée et réalité conduisent au cynisme et à l'hypocrisie. La nature, elle, en est dépourvue, rappelle Florence Lautrédou.

Claude Vincent
Durée : 2'24".

 

Copyright © 2017 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC - Administration - webgreen