Quand fatigue et ennui dominent

Quand fatigue et ennui dominent au quotidien, la crise n'est pas la seule cause à incriminer. Il faut aussi être capable de porter un regard vrai sur soi-même, analyse Florence Lautrédou. Certes, la crise ajoute " sa " fatigue à la votre, légitime celle-là, due aux efforts fournis durant l'année tandis que les risques de restructurations difficiles et les licenciements rôdent. Mais il est une autre fatigue, plus insidieuse, qui pèse sur nous pour peu qu'on n'y prenne garde. Elle est liée au regard qu'on porte sur les choses et sur la difficulté qu'il y a à rester aligné sur ses propres valeurs dans des contextes professionnels parfois violents ou dérangeants. Sans aller jusqu'à cette " fatigue d'être soi " proche de la dépression décryptée par Alain Ehrenberg, les conflits entre l'âme, le corps et le devoir génèrent des tensions, des pertes d'énergie et une fatigue supplémentaire, insidieuse, qu'il faut savoir décrypter et de laquelle il faut se protéger. En restant, précisément, centré sur ses valeurs. Claude Vincent

Durée : 3'

FLORENCE LAUTRÉDOU

Copyright © 2017 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC - Administration - webgreen