Coaching  : responsabilité et sens moral

L'exercice de la responsabilité n'est pas qu'une affaire de compétences techniques, rappelle Florence Lautrédou. En période de crise, la bonne réponse passe par l'intelligence émotionnelle à laquelle s'attachent des notions de sens moral et les valeurs personnelles.

En entreprise on évoque assez aisément les notions de sécurité, de gestion des risques, de principe de précaution... Mais rarement, un quelconque « principe de responsablité », constate Florence Lautrédou, coach et psychanalyste. En particulier, en période de crise, on cherche des « fautifs », des « responsables » sur la base de compétences techniques, juridiques... Or celles-ci sont importantes mais insuffisantes. Elles disparaissent facilement en cas de drame. La force peut devenir faiblesse et l'expérience se fait frein. La bonne réponse passe par l'intelligence émotionnelle au sens de Daniel Goleman, qui se travaille, se mesure, s'évalue... Et au bout du compte, celà incite à se poser les questions du sens moral et des valeurs personnelles attachés à nos actions.

FLORENCE LAUTRÉDOU

Copyright © 2017 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC - Administration - webgreen